Ma Mission :  
INFORMER et AIDER les gens à prendre les décisions financières les plus avantageuses pour eux.
Ce qui fait vraiment la différence dans la santé de vos finances,
c’est la compétence de votre conseiller financier

 
Non aux nouveaux régimes de retraite (RVER & RPAC)

Créer dans le but de vous rendre plus autonome à la retraite, ces régimes comportent de sérieuses lacunes que vous devez connaître.


Outre ma propre analyse, je vous invite à consulter les deux rapports de l'institut C.D. Howe
1-  "Le RPAC : Sauveur de retraite ou une nouvelle taxe sur les pauvres ?
2-  "Incidence des mesures sociofiscales sur les revenus de retraites"

Bien que publiés en anglais, ces articles confirment ce que je dis depuis que le gouvernement du Québec a émis la possiblité de créer le RVER. Alors que tous jubiliaient par rapport au RVER, j'étais l'un des premiers à le critiquer. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'avais lancé une pétition sur le site de l'Assemblée Nationale en mars 2012. C'est que ce régime risque de faire plus de mal que de bien pour la majorité des employés sans régime de retraite.

Je vous invite donc à dire NON au RVER.


Pour les uns, les impacts fiscaux à la retraite seront plus grands que l'économie réalisée :

1- Vous êtes célibataire ?
Votre déduction REER vous offrira-t-elle une économie fiscale minimale de 42.4% ?

2- Vous vivez en couple ?
Votre déduction REER vous offrira-t-elle une économie fiscale minimale de 38.4% ?

Si vous ne désirez pas perdre de l'argent à la retraite, alors éviter le RVER !

Si vous désirez mieux comprendre les impacts socio-fiscaux, consultez :
   - Les courbes de M. Claude Laferrière
   - TEMI ou TMI
   - Mon chiffrier CELI VS RVER
   - Pour une meilleure autonomie financière, dites NON au RVER : Via Courbes de M. Laferrière
   - Pour une meilleure autonomie financière, dites NON au RVER : Texte sur régimes de pension
   - Le paradigme de la "parfaite" progressivité de l'imposition québécoise
   - Le chant des Sirènes

  - Alerte à la bombe R (RVER)


Pour les autres, il y aurait lieu d'être plus stratégique et d'opter pour une cotisation REER OPTIMALE, soit celle qui vous permet de profiter du plus grand pourcentage d'économies fiscales.

Alors que l'on parle depuis quelques années de l'importance de l'éducation financière, voilà que, tout à coup, vous seriez suffisamment éclairés pour prendre, seul, les meilleures décisions financières ! Pourtant, même les conseillers et planificateurs financiers ont de la difficulté à y voir clair !

Je vous invite à consulter mon autre page web qui traite du RVER et de la rente longévité
et à prendre le temps d'évaluer votre propre réalité fiscale potentielle à la retraite via ce chiffrier que je mets à la disposition de tout travailleur sans régime de retraite.

1- Inscrivez le nombre 1 si vous vivez seul ou 2 si vous vivez en couple
2- Inscrivez votre (vos) revenu(s) actuel(s)
3- Valider si le montant pré-inscrit pour la rente annuelle du RRQ correspond à votre réalité
4- Faites de même pour les frais médicaux
5- Déterminer votre taux idéal de remplacement de votre revenu à la retrait
e
6- Regardez le graphique à votre droite, il indique la valeur de votre portefeuille au fil des ans selon que vous avez optez pour les REER/RVER ou pour le CELI


Vous y découvrirez cette réalité que l'on n'ose pas vous avouer :

À moins de vivre encore en couple à la retraite ET
de bénéficier d'un montant de rentes du RRQ totalisant plus de 18,000$ (à deux), le RVER ne présentera aucun avantage pour vous !


Sauf si vous recevrez un montant provenant d'un quelconque régime de retraite ou que vous bénéficierez de revenus de retraites supérieurs à 65 000$!

Attention      -      Attention      -      Attention

1- Ce chiffrier n'est valide que pour les ménages sans enfants mineurs
2- La majorité des retraités devront s'inscrire à la RAMQ à partir de 65 ans

De plus, avant de cotiser aux REER, je vous invite à consulter cette liste ci-dessous pour voir si vous faites partie d'une de ces quelques catégories de contribuables qui pourraient vraiment bénéficier du REER


a) Les familles avec enfants mineurs, gagnant entre 30,000$ et 65,000$
b) Celui qui possède déjà un régime de retraite (à prestation ou à cotisation déterminée)
c) Celui qui a maximisé son CELI et dont la rente du RRQ sera près du maximum
d) Le contribuable vivant en couple, gagnant en 2015 entre 44 701$ et 89 401$ et suffisamment discipliné pour réinvestir ses économies fiscales dans un CELI
e) Le 20% des mieux nantis qui vivront encore en couple à la retraite


Comme nous avons un système fiscal qui ressemble davantage à des vagues plus ou moins houleuses qu'à une parfaite progressivité, je vous invite à ne JAMAIS ni cotiser ni retirer vos REER à l'aveuglette.

1- Cotiser de façon à OPTIMISER vos déductions fiscales et socio-fiscales et cesser de cotiser à l'aveuglette ou pire encore de MAXIMISER vos REER
2- Faites de même avec vos retraits REER et FERR

 

Pour vous aider à démêler tout ceci, voici un tableau récapitulatif pour vous aider à déterminer l'option la plus avantageuse pour vous entre REER, CELI et REEE

Toutefois, comme il n'existe pas deux ménages ayant les mêmes caractéristiques financières, familiales et fiscales, je vous invite à communiquer avec moi pour connaître votre cotisation REER OPTIMALE.


jean-francois.robert@financesdor.com   -   819.820.7093

RVER retraite Jean-François Robert TEMI autonomie financière Imposition REER



Michel Grégoire, consultant,    partenaire de Pourvoirie Réal Massé        Propulsé par le les Éditions Bel Âge




Voyages Fiesta
Mariage Sud Pocker
Référence Voyage




Ebook livre Savoir parler en public, gestion trac